Niki de Saint Phalle est une artiste française de renommée mondiale. Grâce à son talent d’exception, elle a su conquérir le monde de l’art. Elle était très douée pour créer des thèmes très variés, dont la plupart étaient le fruit d’une expérience vécue. Ainsi, même des années après sa mort, ses toiles sont toujours très courtisées…

Histoire de Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle est un nom d’emprunt mais son vrai nom est Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle. C’est une peintre, une plasticienne et une sculptrice française née en octobre 1930 en Hauts-de-Seine. Dès sa tendre enfance, elle fut fascinée par la calligraphie, mais n’a suivi aucune formation artistique. Il s’agit d’une artiste autodidacte.

Elle n’a commencé à peindre qu’en 1953, après une dépression nerveuse, mais ses œuvres n’ont été connues du public qu’en 1961 grâce à ses tirs. Niki était la seule femme faisant partie du groupe avant-gardiste des Nouveaux Réalistes. Elle s’est éteinte en 2002, à l’âge de 71 ans, suite à une maladie respiratoire causée par l’inhalation de vapeur toxique. Si vous êtes intéressés par les œuvres de Niki de Saint Phalle cliquez ici pour en savoir plus.

Quelles sont les principales créations de Niki de Saint Phalle ?

Niki de Saint Phalle s’est entourée d’artistes. D’ailleurs, son mari était lui-même un artiste d’exception. Dans la plupart du temps, elle puise ses imaginations dans des expériences vécues qui ont marqué sa vie. Elle vie alors dans ses tableaux, c’est ce qui les rend si réels. Par exemple, après sa maladie du poumon, elle a réalisé la série de Skinnies.

Elle a aussi conçu des œuvres représentant des femmes aux formes généreuses et très colorées aux aspects dansants, qui lui ont permis de conquérir le cœur des collectionneurs d’art venant des quatre coins du monde et qui lui valent une réputation internationale. Ce sont Les nanas de Niki de Saint Phalle quiexistent en modèles et tailles différentes. Aujourd’hui, elles sont très cotées et sont vendues à des prix élevés.

Les tirs et les grandes œuvres de Niki

Son côté provocateur n’a pas plu à tout le monde. Malgré cela, les Tirs continuent toujours à surprendre. Rappelons que les Tirs sont des tableaux réalisés de manière originale, avec des tirs à la carabine. La technique est simple. Niki fait exploser des poches de peinture au dessus de la peinture qui vont s’y déverser par la suite et lui donner une touche unique.

En 1966, elle s’associe avec Jean Tinguely pour effectuer l’une des œuvres les plus remarquables : Hon, une femme de 20 mètres de longueur et de 10 mètres de hauteur. Ce dernier deviendra son mari en 1971. D’autres créations extraordinaires ont été réalisées par le couple à l’instar du «Cyclop» à Milly-la-Forêt, de la «Fontaine de Stravinsky» à Paris et du «Jardin des Tarots» en Toscane. Elle a également participé à de nombreux projets architecturaux à travers le monde comme « Le Golem à Jérusalem » en 1972 ou « Le Dragon de Knokke » en Belgique.