Disposer d’une boutique en ligne devient aujourd’hui une nécessité absolue. La majorité des consommateurs privilégient les achats sur Internet de par leurs multiples avantages. De son côté, le commerçant se doit de mesurer l’efficacité et la prospérité de son site e-commerce. Pour ce faire, il doit se servir des indicateurs de performances, appelés aussi kpi. Toutefois, il ne faut pas choisir n’importe comment les kpi ou encore tous les exploiter.

Un ou des kpi témoignant de la rentabilité

Sachez d’abord que les kpi ou « key performance indicators » sont des données, plus précisément des chiffres qui varient en fonction du temps. À titre d’illustration, il y a les visites des internautes sur votre plateforme e-commerce. Les premiers indicateurs de performance à suivre de près représentent le nombre et le volume de ventes réalisés ou kpi vente. Ils témoignent directement de la réussite et de la rentabilité de votre activité.

Évidemment, vous aurez à les confronter aux objectifs fixés. En effet, il vous sera plus simple de revoir et d’améliorer vos stratégies de vente, d’élaboration de produits, de prix, etc. Les commandes validées et les paniers abandonnés sont à prendre en compte. Cela va vous permettre une étude qualitative du kpi commercial des catégories de consommateurs. Il vous sera ainsi plus facile de décider concernant l’augmentation de votre production ou de votre stock, voire l’installation de plus de point de vente, si besoin est.

Un ou plusieurs kpi pour le trafic sur la boutique

Le trafic sur le site constitue un autre kpi commercial qui complète ceux des ventes réalisées. Il s’agit notamment d’un outil marketing vérifiant le référencement et la consultation de votre plateforme. Ainsi, vous aurez à analyser divers paramètres comme le nombre de visiteurs par jour, leur taux de clics, le temps passé sur l’e-boutique, la source de trafic, les conversations, les commentaires…

Ces indicateurs vont vous permettre de mesurer l’efficacité de vos stratégies marketing et de connaître les aspects à améliorer. Il en est pareil pour l’effectif des nouveaux inscrits et de leur évolution quotidienne, hebdomadaire, mensuelle… Une identification des variations est à réaliser de manière à optimiser votre kpi de vente. Aucun détail n’est à négliger, à savoir les pages et les produits consultés par les visiteurs.

Un ou quelques kpi pour la satisfaction clientèle

Si les clients reviennent vers vous et qu’ils recommandent vos produis et/ou vos services, ils ont trouvé la satisfaction sur votre boutique. Des indicateurs de performances existent pour évaluer les réactions et les retours des clients. À titre d’exemple, il y a le service clientèle et la livraison. Les consommateurs montrent leur satisfaction à travers des commentaires et/ou des notes en étoiles ou en chiffres. Ces informations affichent une famille de kpi commercial destinée à vous servir de références pour optimiser votre commerce.

C’est aussi le cas des nombres d’appels reçus par le service client ainsi que les motifs associés. En outre, il y a également les courriels et les tchats en direct. Il en est de même pour la livraison : les acheteurs remercient pour les délais plus courts et posent des questions sur les retards. Il ne faut pas oublier que la qualité de l’expédition porte garant de la fidélisation des clients.

Bref, les kpi présentés dans cet article ne sont que des exemples. Dans l’ensemble, ils sont innombrables et il ne sera pas possible de les traiter tous. Vous pouvez choisir vos indicateurs en adoptant des kpi mesurables, pertinents pour votre activité et liés étroitement à vos objectifs. Il n’y a pas de règle générale qui impose le nombre de kpi de vente que vous pouvez suivre sur votre tableau de bord. Faites une étude et un tri, puis procédez à la sélection selon vos préférences.