L’endettement désigne une accumulation de dettes que doit payer une personne. S’il provoque un sentiment d’échec et d’incapacité, il n’est toutefois pas fatal. En effet, il est tout à fait possible de s’en sortir. Pour preuve, le nombre de surendettés avait baissé en France.  Par rapport à l’année 2017, il avait diminué de 10 %.  Néanmoins, si l’on souhaite maîtriser rapidement ses dettes, il ne faut pas hésiter à solliciter de l’aide. Si possible, auprès d’un professionnel. Ce dernier proposera des conseils pratiques pour la bonne gestion du budget, pour faire face à l’endettement et pour la recherche d’une solution personnalisée.

Une assistance infaillible pour l’évaluation du budget

Pour éviter la faillite personnelle, la première chose à faire est d’évaluer sa situation financière. L’évaluation consiste à comptabiliser l’ensemble des revenus. Ces derniers rassemblent généralement la rémunération mensuelle, l’épargne,  les loyers, et bien d’autres encore. En général, la totalité doit pouvoir faire face aux charges à la fin du mois. Si ce n’est pas le cas, alors, la meilleure solution est de revoir certaines dépenses. Cette fois-ci, on est invité à revoir ses charges mensuelles. Si possible, ces dernières doivent être compressées, afin qu’elles puissent être réduites au minimum. Normalement, on doit supprimer les dépenses superflues, liées aux loisirs et à l’achat de certains équipements facultatifs.

Mais par-dessus tout, il est  indispensable de prévoir l’évolution du budget en anticipant certaines dépenses à venir (les mensualités, les cotisations sociales, l’arrivée d’un événement personnel,  etc). Cela permet de sortir des dettes et de payer ses créanciers en essayant de trouver une autre solution de paiement. Néanmoins, si l’on n’arrive pas à s’en sortir dans ses calculs, il vaut mieux se faire aider par un professionnel disponible sur ce site : www.milenia.ch.

Un accompagnement pour faire face à l’incapacité de paiement

Le désendettement évite le surendettement qui concerne près de 561 000 personnes en Suisse. Dans ce pays, cette incapacité à payer ses dettes continue de progresser depuis 2016. D’après les chiffres, elle avait augmenté de 6,5% en trois ans. Ainsi, sortir des dettes en suisse s’avère être un acte obligatoire, afin d’éviter la saisie immobilière, la perte de l’indépendance financière, la dépression, etc.

Pour y arriver, on peut très bien recourir au rachat de crédit. Celui-ci consiste à regrouper l’ensemble des dettes afin d’obtenir une mensualité beaucoup plus favorable. Pour en bénéficier, encore faut-il remplir les conditions de recevabilité exigées par les établissements bancaires.

Par exemple, on doit être capable de payer ses mensualités en prouvant que le taux d’endettement ne dépasse pas 30% du niveau de revenu. Pour faciliter le calcul et évaluer sa capacité de remboursement, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Ce dernier s’occupe de calculer le niveau d’endettement tout en proposant des conseils pratiques pour faciliter la demande de rachat de crédit auprès de la banque.

En outre, un professionnel est même capable de trouver l’offre adaptée, car il travaille en étroite collaboration avec des organismes financiers. En seulement quelques semaines, on pourrait sortir d’une mauvaise posture.

La négociation avec plusieurs acteurs

Pour éviter le surendettement, on peut négocier avec ses créanciers. Cette négociation n’est pas difficile à réaliser. En effet, on peut solliciter un allongement de la durée de paiement.  Cela est notamment nécessaire afin d’éviter le recouvrement de dettes. Sinon, il est aussi possible de demander une remise de dette. En cas de refus, on peut solliciter une simple réduction.

Dans les deux cas, on est invité à négocier et à trouver les arguments convaincants. Pour y arriver, sachez que l’on peut se faire aider par un professionnel. Ce dernier se charge de chercher les meilleurs moyens pour convaincre les créanciers du bien-fondé de la demande.

En plus, en faisant appel à un expert, on peut bénéficier d’une meilleure condition de paiement, c’est-à-dire d’une mensualité qui convient au budget et à la situation personnelle. Sans parler de la praticité que cela procure. En effet, on n’est plus contraint d’effectuer les différentes tâches administratives, comme le contact avec les créanciers, la demande de crédit auprès de la banque, l’établissement du dossier auprès d’un établissement, et bien d’autres encore.

Des conseils pratiques pour sortir des dettes

Pour sortir de l’endettement, il existe d’autres solutions que l’on peut exploiter. C’est le cas des aides de l’État. En effet, il est tout à fait possible de bénéficier des appuis financiers étatiques pour faire face à certaines dépenses. Il s’agit par exemple de l’aide au logement, de l’aide financière d’urgence et de l’aide à l’équipement familial qui sont allouées par la Caisse des Allocations Familiales.

En outre, d’autres organismes peuvent également intervenir, tels que le Centre Communal d’Action Sociale. Celui-ci propose effectivement une solution pour prévenir l’incapacité à payer ses dettes et à subvenir à ses besoins essentiels.

Néanmoins, pour bénéficier d’une aide financière, on doit remplir les conditions d’éligibilités prévues par la loi. Celles-ci concernent d’une part la situation personnelle (l’âge, la situation conjugale, le nombre d’enfants,…)  et de l’autre part l’état des finances (le montant de revenu, les biens possédés, …). Dans les deux cas, ce n’est pas toujours facile de s’y trouver, d’où l’intérêt de faire appel à un professionnel pour proposer son expertise dans ce domaine.