L’isolation des tuyaux de chauffage fait partie des travaux auxquels il faut penser si vous voulez améliorer l’efficacité énergétique de votre logement, même si vous êtes en copropriété. Très rentable, cette opération nécessite toutefois de respecter certains critères avant de se lancer.

Les certificats d’économie d’énergie

Dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique et la Croissance verte, les fournisseurs d’énergie doivent justifier auprès de l’État de leurs efforts pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Pour y arriver, ces entreprises incitent leurs clients à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement en proposant de prendre en charge tout ou partie des travaux.

Les certificats d’économie d’énergie, qu’on appelle aussi prime énergie, sont soumis à des critères d’éligibilité. Le logement doit être une résidence principale ou secondaire de plus de deux ans et les travaux doivent être conformes à la réglementation et effectués par un professionnel disposant d’une certification RGE.

Il est important de faire une demande de prime énergie avant même de commencer les travaux pour respecter les critères d’éligibilité. Certains sites comme moncalorifugeagegratuit.fr/ mettent en relation les particuliers et les fournisseurs d’énergie pour faciliter les démarches. Il suffit d’entrer certaines informations pour recevoir des offres souvent avantageuses. Cette technique est notamment recommandée pour les travaux de rénovation à faire dans les copropriétés.

Les offres pour les copropriétés

Dans des copropriétés, des travaux de rénovation énergétique sont parfois plus compliqués à réaliser. C’est la raison pour laquelle les démarches ont été facilitées par la loi sur la Transition énergétique. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire d’obtenir un vote de l’Assemblée générale, ni même de demander un appel de charges aux propriétaires ou locataires des logements.

Pour répondre aux critères d’éligibilité, la résidence concernée doit avoir été construite plus de deux ans auparavant, et les travaux calorifuges doivent concerner plus de 350 mètres linéaires de tuyaux. Les lotissements doivent aussi être chauffés grâce à une chaudière collective.

Une fois le projet décidé, les ouvriers se chargeront de procéder à l’isolation des tuyaux de chauffage. Un manchon isolant sera apposé autour de la tuyauterie et des coudes, puis recouvert par une coque en PVC pour éviter que le matériel ne s’effrite au fil des années. Ces travaux sont très simples à mettre en oeuvre, et peuvent prendre de quelques jours à quelques semaines en fonction de la taille des résidences concernées.

Pourquoi isoler les tuyaux de chauffage ?

Calorifuger un tuyau de chauffage a de nombreux avantages pour les propriétaires. En règle générale, l’eau chaude sanitaire sort d’une chaudière à une température d’environ 55°C mais doit parfois parcourir un long chemin pour arriver jusqu’au point de sortie (chauffage ou robinet). Si les tuyaux passent dans des pièces mal chauffées, l’eau peut perdre plusieurs degrés. Dans ce cas, le chauffage doit fonctionner plus longtemps pour maintenir une température stable.

Le calorifugeage permet donc en premier lieu de faire de grosses économies d’énergie. Sur une année, les charges d’une copropriété peuvent être réduites d’environ 20%, ce qui représente plusieurs dizaines d’euros pour chaque propriétaire. Le confort de vie est aussi amélioré : l’utilisation d’un thermostat devient plus simple.

Les matériaux utilisés garantissent une performance énergétique très efficace, perceptible immédiatement et la prise en charge des travaux par les fournisseurs d’énergie font du calorifugeage l’une des opérations les plus rentables pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement.