Avoir une alimentation riche en minéraux est essentiel pour préserver votre santé. Mais parmi tant de nutriments, l’un d’eux joue un rôle de premier plan : le zinc. Ce minéral est essentiel pour que le corps continue à fonctionner efficacement. Il le protège d’un grand nombre de maladies et aide à combattre d’autres qui se sont déjà installées dans l’organisme. Ce minéral remplit des fonctions vitales et pourtant, de nombreuses personnes n’en consomment pas suffisamment assez.

L’importance du zinc pour le corps

Le zinc est nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire. De plus, il peut aider à protéger contre la grippe, le rhume, la conjonctivite et d’autres infections. Les pastilles de zinc peuvent, par exemple, accélérer la guérison du muguet et de l’inflammation de la gorge. Ingéré sous forme de pilules, le zinc peut aider au traitement de maladies plus graves, telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la fibromyalgie et éventuellement la sclérose en plaques.

Le zinc a des effets bénéfiques sur plusieurs hormones, notamment les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Il semble prometteur pour augmenter la fertilité chez les femmes et les hommes. Il peut également diminuer une hypertrophie de la prostate. En outre, il peut être efficace pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie et, en améliorant les niveaux d’insuline, aide les personnes atteintes de diabète. Étant donné que le zinc affecte de nombreux systèmes corporels, il a de nombreuses autres utilisations. Il stimule la cicatrisation des plaies et des irritations cutanées, étant utile pour l’acné, les brûlures, l’eczéma, le psoriasis et la rosacée. Pour en savoir davantage, aller sur vivreplus.fr.

Les aliments riches en zinc ?

Une nutrition équilibrée fournit des quantités quotidiennes de zinc afin que le corps soit protégé. En général, le zinc est disponible dans les protéines d’origines animales et est encore plus abondant dans la viande que dans les fruits de mer. Le bœuf et le porc en contiennent plus par rapport à la volaille. Les fruits de mer comme les palourdes et les huîtres, sont les champions de ce nutriment, mais d’autres sources plus courantes peuvent faire partie de votre menu quotidien.

Une alimentation à base d’oléagineux, comme les noix et les châtaignes, toutes sortes de viandes entières, de riz et de pain fait déjà mieux fonctionner le système immunitaire. En plus de ces aliments, les haricots et le lait entier sont également de bonnes sources de ce minéral.

À noter par contre que les fruits, légumes et les céréales ne contiennent pas de zinc. Les végétaliens et les végétariens doivent donc porter une attention plus particulière à leur alimentation pour éviter les effets d’un manque de zinc. Dans certains cas, la nourriture seule est incapable de fournir au corps la quantité qui manque au zinc. Il est alors nécessaire d’investir dans des compléments alimentaires pour atteindre des doses quotidiennes de ce minéral.

Top 15 des aliments les plus riches en zinc

Cette liste présente les aliments les plus riches en zinc, ainsi que la quantité en mg de zinc pour 100 g de ces aliments.

  • Huîtres cuites, 39 mg
  • Rosbif, 8,5 mg
  • Dinde cuite, 4,5 mg
  • Veau cuit,4,4 mg
  • Foie de poulet cuit, 4,3 mg
  • Graines de citrouille, 4,2 mg
  • Haricots de soja cuits, 4,1 mg
  • Agneau cuit, 4 mg
  • Amande, 3,9 mg
  • Noix de pécan, 3,6 mg
  • Arachide, 3,5 mg
  • Noix du Brésil, 3,2 mg
  • Noix de cajou, 3,1 mg
  • Poulet cuit, 2,9 mg
  • Porc cuit, 2,4 mg

Comment se manifeste le manque de zinc ? 

Une petite quantité de zinc est éliminée quotidiennement par l’urine, la sueur et parfois par les liquides organiques. Pendant la menstruation et l’allaitement, cette perte est d’autant plus importante. Chez les personnes âgées, les végétariens, les végétaliens, les alcooliques et les personnes souffrant de problèmes du foie ou des reins ont tendance à s’accentuer.

Cette carence affectera la structure et la stabilité des tissus, produisant ainsi un affaiblissement du système immunitaire. Plus le manque est important et plus les symptômes seront plus sévères.

Manifestations lumineuses :

  • Augmentation de la fréquence des rhumes et de la grippe ; 
  • Diminution des niveaux de testostérone et du désir sexuel ; 
  • Diminution métabolique ou perte de poids ; 
  • Difficulté de vision nocturne ; 
  • Difficultés auditives ; 
  • Diminution du goût et manque d’appétit ; 
  • Retard dans la cicatrisation des plaies ; 
  • Difficulté à se concentrer, fatigue, apathie ; 
  • Problèmes cutané : rides, acné, peau sèche ; 
  • Muguet buccal ; 
  • Chute de cheveux ; 
  • Taches blanches sur le bout des ongles 

Manifestations graves : 

  • Problème de croissance des enfants et des adolescents ; 
  • Impuissance masculine et perte de libido (homme et femme) ; 
  • Changements graves du goût, de l’odorat et de la vue ; 
  • Modifications métaboliques sévères ; 
  • Vieillissement accéléré ; 
  • Augmentation possible de l’incidence du cancer. 

L’excès est également mauvais

Même si le zinc est essentiel pour l’organisme, en consommer en excès (plus de 50 milligrammes par jour pendant des semaines) peut être nocif pour la santé. Cela se produit en raison de la relation du minéral avec les molécules de cuivre dans le corps. Lorsque les niveaux de zinc sont très élevés dans notre circulation sanguine, la quantité de cuivre diminue, laissant la personne avec une carence en cet autre minéral.

Les principaux symptômes d’un excès d’apport en zinc et d’un manque de cuivre dans le corps sont la diarrhée, la somnolence, la léthargie, les nausées et les vomissements fréquents. Par conséquent, avant de prendre des compléments, il faut savoir s’ils sont vraiment nécessaires et quelle est la dose recommandée.