Vous hésitez encore à souscrire une assurance décès ? Or, personne ne peut prévoir ce qui peut se passer dans un futur proche. Ce type d’assurance est un bon moyen pour protéger ses proches financièrement et préparer leur avenir. Mais comment ça marche ? Et comment trouver le contrat le plus avantageux ?

Une assurance décès : c’est quoi au juste ?

L’assurance décès est un contrat d’assurance vie proposée par certaines compagnies d’assurance. Quoiqu’il existe une différence entre assurance vie et assurance décès. Pour la première option, il s’agit d’un placement classique avec lequel vous avez le privilège de désigner un héritier en cas de décès. Pour l’assurance décès, il faudrait verser une prime qui déterminera le capital à verser aux bénéficiaires. Après la disparition ou la perte d’autonomie de l’assuré qui a souscrit cette assurance, ce capital (ou rente) sera versé au bénéficiaire que l’assuré aura clairement indiqué dans son contrat (conjoint, enfant, etc.). En contrepartie, il s’engage à verser une cotisation. Actuellement, on peut distinguer deux types d’assurance décès. L’assurance temporaire décès garantit le client pendant une courte période. Une fois la date dépassée, le contrat est annulé et l’assuré perdra définitivement le montant investi. Pour continuer, il faudrait renouveler le contrat. Dans le cadre d’une assurance vie entière, l’assuré sera couvert peu importe la date de sa disparition. Attention ! L’assurance décès n’est pas une assurance obsèques. Dans la seconde option, les montants serviront à payer les dépenses liées à l’organisation des obsèques de l’assuré.

Le montant de la cotisation peut varier selon le montant du capital défini, son état de santé et son âge. En général, l’assureur calculera la prime en fonction de l’étendue des risques. Le mieux serait d’y souscrire le plus tôt possible. En effet, après 65 ans, vous ne pourrez plus souscrire à ce type d’assurance. De même, il faudrait noter que la cotisation peut se faire en une seule fois, par mois, par trimestre, par semestre ou par an.

Bon à savoir : il n’y a pas d’âge minimum. En revanche, la limite est souvent fixée à 65 ou 70 ans. Pour plus d’informations sur l’assurance décès ou l’assurance vie simulation consultez www.action-prevoyance.fr

Quel est l’intérêt de souscrire une assurance décès ?

La souscription d’une assurance décès permet de mettre à l’abri ses proches après son décès. Grâce à cette assurance, ils pourront obtenir un capital ou une rente qu’ils peuvent utiliser au gré de leurs envies. Si vous avez opté pour d’autres options supplémentaires, vos proches en bénéficieront également : rente éducation pour payer les études de vos enfants, rente conjoint pour aider votre partenaire à maintenir un bon niveau de vie… Mais la somme que vous avez mis de côté peut également servir comme assurance prêt. Ainsi, après 60 ans, vous pouvez toujours solliciter un crédit pour financer vos projets.

En outre, après la disparition d’un membre d’un foyer, le revenu baisse. Si les survivants sont dans l’incapacité de faire face aux charges de la maison et de la famille, ils devront vendre les biens valeureux : bien immobilier, bijoux de famille, etc. Or, grâce à une assurance décès, le capital versé peut compenser la perte de revenus. Enfin, le capital versé est exonéré de droit de succession. Ainsi, les bénéficiaires percevront un capital défiscalisé à votre mort. Cependant, sachez que toutes les assurances ne se valent pas. Pour dégoter une offre adaptée à vos besoins sans avoir à vous déplacer, mieux vaut réaliser une assurance décès simulation en ligne.

Comment choisir son assurance décès ?

Avant de procéder à la recherche d’une assurance décès, définissez vos objectifs. Que voulez-vous en faire : protéger votre conjoint, financer les études de vos enfants… ? La réponse vous donnera déjà une idée de la prime à verser. Ensuite, sachez que deux critères influencent la prime : le montant du capital garanti et l’âge de l’assuré. Ainsi, les personnes plus âgées devront se préparer à une prime plus élevée. En revanche, en souscrivant tôt une assurance, vous aurez le privilège de bénéficier d’un prix plus attractif. Quoi qu’il en soit, il faudrait vérifier si le contrat de prévoyance décès prévoit une augmentation annuelle de la cotisation ou pas.

Par ailleurs, vous avez le choix entre un capital et une rente. La rente est à privilégier pour préserver le niveau de vie de ses proches qui peuvent se retrouver sans ressources. En revanche, le capital sera versé en une seule fois. Vous êtes libre de désigner le nom du ou des bénéficiaires. D’ailleurs, vous pouvez changer la liste à tout moment à votre convenance. Néanmoins, afin d’éviter les mauvaises surprises, il est vivement conseillé d’informer les bénéficiaires de l’existence du contrat. De même, vérifiez les exclusions de garanties qui peuvent changer selon le contrat comme le suicide de l’assuré, la survenue d’un accident sous l’emprise de l’alcool, la pratique de sports extrêmes…

Pour certains assureurs, les formalités médicales sont indispensables. Pour d’autres, une déclaration d’état de santé suffit, notamment pour les montants inférieurs à 100 000 euros et pour les clients âgés de moins de 50 ans. Dans le cas où cette étape est obligatoire, le formulaire doit être complété par un médecin accompagné d’un rapport médical ainsi que des résultats d’une prise de sang, d’un test urinaire et d’un électrocardiogramme. En général, ces examens sont remboursés par la Compagnie d’Assurance Décès.

Comment faire une simulation assurance décès ?

Le simulateur assurance décès est un outil simple, rapide et efficace qui vous permettra d’obtenir plusieurs devis gratuits en quelques minutes. L’outil d’assurance vie ou assurance deces est donc un bon moyen pour mettre en concurrence les compagnies d’assurance afin de trouver facilement le meilleur rapport qualité-prix. Le principe est simple. Vous devez compléter le formulaire en ligne. Après validation, vous aurez accès à une liste de devis en accord avec les renseignements que vous avez entré. Il ne vous restera plus qu’à choisir l’offre qui vous convient le mieux. À noter que vous pouvez trouver un simulateur sur le site d’une compagnie d’assurance ou d’un courtier en ligne.