Au moment de vendre ou d’acheter un scooter à Paris, il est conseillé de se rendre dans une concession. On s’imagine généralement qu’acquérir chez ce type d’établissement revient plus cher et que les processus sont complexes. Cependant, c’est l’alternative la plus avantageuse pour faire une bonne affaire. Recourir au service d’un concessionnaire présente plusieurs avantages.

Qu’est-ce qu’un concessionnaire scooter ?

Comme pour les voitures, le concessionnaire scooter à Paris est expert dans la vente et l’achat de véhicules, mais pas n’importe lesquels : ce dernier signe un accord avec un ou plusieurs constructeurs reconnus sous le nom de « concédant » –, qui l’engage à vendre les modèles produits par ces derniers.

Bien entendu, les concessionnaires de scooters et motos fournissent parfois d’autres services : on pense particulièrement à l’entretien et la réparation des deux-roues, à la commercialisation de modèles d’occasion, de produits d’entretien spécifique ou d’accessoires, ou encore à la répartition de pièces détachées.

La commercialisation de motos d’occasion ou neuves est le secteur de prédilection du concessionnaire. Ce magasin de scooter connaît tout à fait les atouts de chaque modèle et marque. Il pourra également vous conseiller sur la cylindrée qui correspond à vos attentes, sans oublier que vous pouvez consulter le manuel technique et obtenir des instructions détaillées si nécessaire.

Les avantages de l’achat d’un scooter chez un concessionnaire

Le tarif n’est pas toujours plus élevé quand on passe par un concessionnaire. Pourtant, veuillez noter que les prix peuvent être sujets à des variations. Vous ne devez donc pas hésiter à déterminer votre budget à l’avance et à discuter les prix avec le concessionnaire.

Le concessionnaire ne vend pas seulement des scooters. Il a partagé avec vous toutes ses connaissances dans le domaine. Dans le cas du premier achat de scooter, il vous guidera judicieusement vers des motos faciles à dompter et à prendre en main pour optimiser votre sécurité. Si vous possédez déjà un ou plusieurs autres scooters, ce professionnel vous aidera à trouver une moto qui pourra inspirer votre passion. Plusieurs critères sont pris en considération. Cela inclut votre corpulence et votre âge, le nombre de cylindres que vous souhaitez, le type de permis que vous avez, etc.

Grâce à un concessionnaire, vous n’êtes pas forcé de vous acquérir le premier modèle que vous enfourchez. De simples observations liées à la lecture des spécifications techniques ne suffisent pas. Il est essentiel de tester votre mutualisme avec le véhicule de vos rêves. La selle vous convient-elle ? Êtes-vous à l’aise au guidon ? La moto réagit-elle comme vous le voulez ? Est-ce que la manœuvrabilité que vous recherchez est au rendez-vous ? Ce sont des questions auxquelles on ne peut répondre que pendant le test. En essayant divers modèles, vous pourrez plus aisément prendre une décision qui vous accordera pour les prochaines années.

Y a-t-il un meilleur moment pour acheter une moto ?

D’emblée, on peut dire que certaines périodes de l’année sont plus avantageuses financièrement.

Les motos sont principalement lancées aux beaux jours et la demande est forte, ce qui signifie généralement des prix plus élevés. Vers novembre et décembre, les acheteurs sont rares et les concessionnaires ont baissé leurs prix pour atteindre leur quota de vente annuel. Il y a aussi les primes accompagnant la fin d’année. Plus le volume des ventes est élevé, plus le concessionnaire recevra de récompenses. Quoi de mieux que des offres et des promotions commerciales pour inciter les clients ?

C’est une aubaine prise ! D’ailleurs, la fin de l’année indique généralement la « fin de vie » de quelques modèles. Ce n’est pas que ces motos soient inefficaces. Cependant, après l’arrivée de la saison prochaine, ils devront céder la place à de nouvelles choses. Le magasin de scooter a de ce fait intérêt à les commercialiser pour éviter que ces vieux modèles ne sommeillent éternellement chez lui.