Des milliers de personnes ont répondu à l’invitation du leader du groupe de résistance, Maryam Rajavi. Parmi ces personnes, plusieurs Val d’Oisiens et d’autres qui viennent du monde entier. En Iran, un dispositif de haute sécurité est mis en place par les moudjahidines. D’où l’Iran a subi des secousses de manifestations presque tout le temps.

Élévation de la sécurité à Auvers

Depuis 37 ans, le mouvement des Moudjahidiens reste en exil en France. Pendant 22 ans, une protection de très haute sécurité a été placée par la police dans le quartier général d’Auvers-sur-Oise où Mayam Rajavi se trouve. À la fin de 2003, le dispositif spécial a été levé. Cependant, de nombreuses maisons de la rue des Gords sont protégées dans le site protégé. L’ensemble est entouré de barbelés, de hauts murs et des caméras de surveillance et à l’entrée l’existence de détecteur de métaux. Les opposants démontrent qu’ils veillent en permanence avec l’existence d’un bateau prêt à partir et à évacuer se tenant amarré derrière la propriété d’Oise pour l’évacuation des résistances. Le CNRI ou Conseil National de la Résistance Iranienne demander à fermer les ambassades et les agences du régime mollahs et d’expulser les diplomates en Europe.

Une déclaration a été signée au Royaume-Uni avec plus de 120 députés par la commission britannique pour la liberté en Iran. Elle soutient le désir de changement de régime du peuple iranien dans le mouvement pour la Résistance des iraniens. Elle soutient aussi le plan en 10 points de Maryam Rajavi qui est la présidente du CNRI, et les protestations populaires contre la répression et la corruption. La conférence internationale de la Résistance s’est tenu le 17 juillet, avec des jeunes excédés et la solidarité de la Résistance de l’OMPI avec le CNRI, qui est soutient international croissant pour suivre les 10 points de Madame Rajavi cliquez sur le lien www.maryam-rajavi.com pour en savoir plus.

Régime et combat

Le CNRI assure que des indices sur l’intention de commettre des attentats par le régime mollahs pour un combat contre les opposants les pousse à prévenir tous les gouvernements. Les dix points concernant la vie de l’Iran futur dans le programme démocratique renferment l’interdiction de discrimination à l’égard des adeptes de religion et la confession. Cette présidente s’engage au respect des droits de l’homme et la Charte des Nations Unies. Mais aussi le respect des pactes internationaux et les autres conventions.

Le mouvement pour la Résistance des iraniens est soutenu par des associations, des commissions parlementaires et une entité d’organisations sur les droits de l’homme. Ces entités soutiennent totalement la lutte des iraniens qui mène cette lutte comme une culture à perpétuer. Le mouvement se tient dans divers des États-Unis et des pays d’Europe. Les déclarations sont conjointes, mais séparées. L’Unité de Résistance de l’OMPI est soutenue par ces entités, dans le territoire de l’Iran pour sa liberté.

Le CNRI et OMPI ont conservé une documentation complète sur des atrocités contre le peuple iranien et eux-mêmes à cause du régime des mollahs. D’après une déclaration conjointe, 38 des plus grands chefs religieux de Grande-Bretagne soutiennent la Résistance des iraniens et le plan en 10 points de la présidente du CNRI, Mme Maryam Rajavi, pour la liberté et la démocratie de l’Iran.

Sommet mondial, l’Iran veut établir sa liberté

Des protestations au niveau national en Iran du mois de novembre de l’année dernière ont engendré plus de 1000 morts. En plus, la politique et le terrorisme de bellicisme du régime des iraniens ne garantissent la sécurité la paix et du monde. Et même le statistique de décès du corona virus en Iran connait une augmentation exponentielle à cause du régime dissimulé et de l’inaction, se tenir aux côtés du mouvement organisé, surtout pour les unités appartenant à la Résistance de l’OMPI, est un atout.

Le régime iranien se plonge dans la culture iranienne pour maintenir l’ordre et le régime du mouvement d’oppositions. Un couple de Belges et un diplomate d’origine iranienne ont été arrêtés à cause d’un soupçon de projet d’attentat, le CNRI n’est pas du tout étonné. Un rassemblement annuel pour renforcer la Résistance et les mesures se tient chaque année. Le Sommet mondial pour un Iran libre du CNRI démontre qu’il existe une alternative démocratique et viable pour abolir le régime.