La société française d’assurance SFAM s’associe avec l’ONG internationale Action Contre la Faim pour lutter contre la malnutrition dans les pays les plus vulnérables tels que Madagascar. A travers le Programme d’Accompagnement Social et d’Appui Nutritionnel, aussi connu sous le nom de projet Casan, action contre la faim et SFAM contribuent à repousser le phénomène de la malnutrition à Antananarivo.

SFAM et action contre la faim se mobilisent pour Madagascar

Madagascar est l’un des pays les plus fortement touchés par la malnutrition, avec un taux de malnutrition chronique de 47%. Les femmes et les enfants sont les plus durement exposés à ce fléau, en particulièrement durant la période de soudure et les saisons cycloniques. Une situation difficile qui fragilise davantage les familles, déjà précaires. La SFAM appuie l’initiative d’Action Contre la Faim à Madagascar et dote le programme d’un financement de 300 000 euros sur trois ans. Action Contre la Faim peut ainsi agir à Antananarivo en prévenant l’apparition ou la résurgence de la sous-nutrition et en organisant le suivi des familles les moins résilientes. A part Antananarivo, cette ONG intervient également dans le Grand Sud malgache, une des zones les plus sensibles aux aléas climatiques et aux épidémies liées à la pollution de l’eau et aux problèmes d’assainissement et d’hygiène.

La malnutrition, un phénomène qui touche 821 millions de personnes dans le monde

La faim est un sujet d’actualité internationale et les situations de conflits, de crises économiques et politiques, ne simplifient pas les choses. Le Rapport 2019 sur la faim publié au mois de juin par les Nations Unies montre la gravité de la situation : 821 millions de personnes ont faim dans le monde. Une famine que l’on côtoie autant en milieu urbain que dans les campagnes éloignées. Cependant, des initiatives positives sont déjà déployées sur le terrain. Ainsi, par exemple, Action Contre la Faim, créée en 1979, est aujourd’hui présente dans une cinquantaine de pays pour renforcer la lutte contre la faim et la malnutrition. L’ONG apporte son expertise et ses expériences sur le terrain pour aider à mettre fin aux causes de la famine et de la malnutrition, en travaillant étroitement avec les acteurs locaux. Elle est notamment active dans les domaines de la nutrition, de la santé, de la sécurité alimentaire, des activités génératrices de revenus, de la santé, de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Aux côtés de structures internationales et coordonnées comme Action Contre la Faim, des entreprises et compagnies apportent désormais leurs contributions.

Développement durable : SFAM partenaire des actions solidaires

Sfam est une société d’assurance affinitaire destinés aux produits nomades, optiques et multimédias. Le groupe crée, déploie, gère des contrats d’assurance et des services supplémentaires pour les usagers de téléphonie, des produits connectés, d’électroménager et de lunetterie. Leader sur le marché européen de l’assurance affinitaire, avec quelques 1 800 employés et plus de six millions de clients, la société vise en 2019 quelques 740 millions de volumes d’affaires. Son engagement n’est pas un hasard : en rejoignant l’esprit d’une solidarité internationale pour combattre la faim dans le monde, elle reflète ses propres valeurs, en tant qu’entreprise. Parmi ses engagements, la compagnie d’assurance agit aussi en faveur de la jeunesse, participe à la promotion du savoir-faire et des services made in France, se mobilise pour la valorisation des disciplines sportives. Enfin, elle investit aussi en faveur du développement durable, dans une démarche écoresponsable et collaborative. Le projet Casan fait partie des défis dans le volet de la solidarité active des engagements. Ce parcours foncièrement centré sur l’humain est à l’image d’un secteur privé moderne, qui s’intéresse à ce qui l’entoure : le bien-être au travail, l’impact social et environnemental, et la solidarité envers les causes urgentes et essentielles.